Cliquer sur le lien ci-dessous pour vous rendre directement à cette section:

 


Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association canadienne des pharmaciens en VIH/sida

 

Date : Le mercredi 5 avril

Heure : De 7 h 30 à 17 h 30

Salle : Côte St-Luc, étage des Congrès

Hôte : Association canadienne des pharmaciens en VIH/SIDA (CHAP)

Participation : L’assemblée est ouverte aux membres de la CHAP et à leurs invités. Pré-inscription requise. Messagerie Nancy Sheehan CHAP Chair 2016-2017 nancy.sheehan@umontreal.ca

 

L’assemblée générale annuelle de l’Association est une combinaison de débats éducatifs, de partage des bonnes pratiques et de discussion sur les affaires courantes (notamment les affaires courantes de l’Association et les projets de recherche). Tous les membres de la CHAP sont les bienvenus à l’assemblée, mais le vote au volet des affaires courantes de la réunion est réservé aux membres du groupe de travail. Il y a habituellement environ 25 personnes présentes et tous les détails de la réunion sont transmis par le serveur de liste de l’Association.

 


Renforcement ou rapprochement de capacités : Repenser la recherche communautaire

 

Date : Le mercredi 5 avril

Heure : De 17 h à 19 h 30

Salle : Longueuil, étage des Congrès

Hôtes : COCQ-SIDA en collaboration avec l’UQAM, Coalition PLUS, Université de Sherbrooke, RÉZO, centre AHA, Pacific AIDS Network, Centre collaboratif de RC des IRSC, programme de REACH 2.0

Participation : Préinscription requise. Pour vous inscrire: martine.fortin@cocqsida.com

 

On dit souvent que le « renforcement des capacités » est l’un des principes clés de la recherche communautaire (RC). Néanmoins, ses caractéristiques, son évaluation et ses résultats peuvent varier selon le choix des intervenants qui participent, le niveau d’engagement des membres de la collectivité et les objectifs du projet. Le centre AHA propose l’idée de « rapprochement de capacités » comme terme de remplacement, faisant porter l’accent sur la nécessité de former tous les partenaires des projets de RC, et non pas simplement les membres de la collectivité. Le grand objectif de l’événement est de créer une tribune à l’intention des chercheurs communautaires d’expérience, afin de débattre des pratiques exemplaires en rapprochement des capacités. Quatre thèmes principaux seront abordés : 1) le rapprochement des capacités en RC, engagement communautaire et approches participatives pour les chercheurs, le personnel des systèmes de santé et les cliniciens; 2) le rapprochement des capacités dans le contexte de la recherche chez les Autochtones; 3) l’émergence de meneurs communautaires dans le contexte de la recherche par et pour les HARSAH et 4) l’évaluation des approches de renforcement des capacités, y compris quelques exemples faisant appel aux méthodes participatives. Dans cet événement, on encouragera la participation directe de toutes les personnes présentes, par des tribunes-discussions de type émission-débat, des tables rondes et de brefs exposés informatifs. Même si les exposés seront en anglais, les participants seront invités à poser des questions et à participer en français ou en anglais.

Présentateurs :

Anita C. Benoît, école de santé publique Dalla Lana, Université de Toronto, Toronto (ON)

Sherri Pooyak, centre AHA, Victoria (C.-B.)

Marni Amirault, centre AHA, Dartmount (N.-É.)

Thomas Haig, COCQ-SIDA/UQAM, Montréal (QC)

Jorge Flores Aranda, Coalition PLUS/Université de Sherbrooke, Sherbrooke (QC)

Janice Duddy, Pacific AIDS Network, Vancouver (C.-B.)

David Seekings, Centre des IRSC pour le programme REACH, Toronto (ON)

Aurélie Hot, COCQ-SIDA, Montréal (QC)

 


#SWPrEP : La PrEP dans le contexte du travail du sexe – Événement de dissémination de l’ACRV 2017

 

Date : Le mercredi 5 avril

Heure : De 13 h h à 17 h

Salle : Verdun, étage des Congrès

Hôtes : Unité des études sociales, comportementales et épidémiologiques de l’école de santé publique Dalla Lana, Université de Toronto, en partenariat avec la Triple-X Workers’ Solidarity Association de la Colombie-Britannique.

Participation : La séance est ouverte à tous les participants de l’ACRV 2017.

 

En octobre 2016, un groupe d’invités composé de 50 femmes, hommes et personnes trans de l’ensemble du Canada travaillant comme travailleurs du sexe se sont rencontrés dans le cadre d’une consultation nationale. L’objet de cette consultation sans précédent était de donner aux participants l’occasion de s’informer, d’explorer et d’établir un réseau en tant que groupe, en ce qui a trait aux possibilités et aux limites de la PrEP dans le contexte du travail du sexe. Maintenant, à Montréal, cet événement de dissémination de l’ACRV 2017 offre l’occasion à tous les participants au Congrès de l’ACRV que cela intéresse d’en apprendre davantage sur le contenu, les résultats et les livrables de la consultation; les leçons en matière de politique et de pratique; les résultats de l’évaluation de la consultation, ainsi que les propositions concernant les prochaines étapes.

Nous soulignons avec gratitude le soutien financier offert au projet – HIV Prevention Education at National Sex Worker Consultation – par l’Elton John AIDS Foundation et Gilead Sciences Canada, Inc. Le choix du contenu de la consultation, la sélection des participants et des conférenciers relevaient de la responsabilité de l’Université de Toronto et de la Triple-X Workers’ Solidarity Association of British Columbia. L’Elton John AIDS Foundation et Gilead Sciences Canada, Inc. n’avaient aucun rôle à jouer dans ces domaines.

 


Interventions d’autocontrôle en recherche sur la réinsertion sociale dans le domaine du VIH – Gérer les priorités de recherche concernant le VIH, le vieillissement et la réinsertion sociale

 

Date : Le jeudi, 6 avril

Heure : De 8 h à 16 h

Salle : Fundy, étage des Congrès

Hôtes : Le programme Canada‐International (autrefois, Canada-Royaume-Uni) HIV and Rehabilitation Research Collaborative (CIHRRC) et Realize (auparavant, le Groupe de travail canadien sur le VIH et la réinsertion sociale), en collaboration avec l’Association canadienne de recherche sur le VIH (ACRV)

Participation : Sur invitation seulement.

 

L’objet de la rencontre est de faire progresser les connaissances et de dégager les leçons retenues de façon à mieux servir le programme de recherche fondé sur l’intervention et axé sur l’autocontrôle dans le contexte du VIH, du vieillissement et de la réinsertion sociale.

Objectifs d’apprentissage :

  1. Transférer les connaissances et échanger sur la recherche interventionniste d’autogestion des maladies chroniques en matière de réinsertion sociale dans le contexte du VIH.
  2. Élaborer des recommandations et facteurs à considérer qui éclaireront la recherche interventionniste future en autogestion des maladies chroniques concernant le VIH et la réinsertion sociale chez les adultes vivant avec le VIH.
  3. Préparer des plans visant à créer un réseau de recherche sur l’autogestion des maladies chroniques, axé sur le VIH et la réinsertion sociale.
  4. Préparer un plan touchant une proposition future de subvention, et débattre de sa faisabilité, concernant la mise en œuvre et l’évaluation d’une intervention d’autogestion des maladies chroniques pour les adultes vivant avec le VIH.

Les résultats de la rencontre serviront à cerner plus largement les priorités de recherche concernant le VIH, le vieillissement et la réinsertion sociale.

 


Introduction to Antiretroviral Therapeutic Drug Monitoring (TDM) / Individualization of Antiretroviral Therapy Based on TDM

 

Date : Le jeudi 6 avril

Heure : 08 h 30 à 12 h

Salle : Lachine, étage des Congrès

Hôte : Programme provincial de dosage des médicaments antirétroviraux

Participation : Sur invitation seulement

 

Partie 1 (conférence) : Définition de la pharmacovigilance thérapeutique, indication de la pharmacovigilance thérapeutique des antirétroviraux, paramètres pharmacocinétiques/pharmacodynamiques (PC/PD) et valeurs cibles, procédure pour demander la pharmacovigilance thérapeutique d’un antirétroviral, données des études prospectives et rétrospectives, limitations de la pharmacovigilance thérapeutique des antirétroviraux.

Partie 2 (atelier) : Présentation plus poussée des paramètres PC/PD utilisés dans l’interprétation des divers antirétroviraux, des relations PC/PD des antirétroviraux avec la réaction virologique et la toxicité, interprétation des résultats d’après des études de cas.

 


Le grand chapiteau rose : Réunion conjointe de collaboration en recherche gbHARSAH

 

Date : Le jeudi 6 avril

Heure : De 8 h 30 à 16 h

Salle :Le 1000 De La Gauchetière

Hôtes : Équipes des études Engage et MOBILISE!

Participation : Attendance at this event will be by invitation and include the Engage and MOBILISE! team investigators, knowledge users, collaborators, and research staff. Any trainee whose focus is on MSM and HIV prevention can email the National Team Coordinator at lentooley@ryerson.ca to ask if there are any slots available.

 

Il s’agira de la troisième édition annuelle de cet événement connexe de l’équipe Engage. Cette année, la rencontre sera organisée en partenariat avec MOBILISE! L’objet sera la prévention du VIH pour les gais, les bisexuels et les autres hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. L’événement s’ouvrira par une séance de renforcement des capacités en recherche et de formation, suivie par des mises à jour des divers comités de l’équipe Engage. Après le déjeuner, il sera question des recherches et interventions actuelles et prévues pour notre population, des moyens de maximiser la synergie et la collaboration, ainsi que de la façon dont l’infrastructure de l’équipe Engage peut soutenir ce travail coopératif. Viendront ensuite deux séances en groupes restreints, pendant lesquelles certains projets, notamment ceux bénéficiant de subventions du programme Sciences de la mise en œuvre sur le VIH des IRSC, permettront de faire le point et de préparer les prochaines étapes.

 

 


Intersectionnalité et syndémique dans la réponse au VIH dans les communautés africaines, caribéennes et noires au Canada

 

Date : Le jeudi 6 avril

Heure : De 9 h à 12 h

Salle : Verdun, étage des Congrès

Hôtes : Réseau national sur le VIH/sida et les communautés noires, africaines et caraïbes (CHABAC), Conseil des Africains et Caribéens sur le VIH/sida en Ontario (CACVO) et . High Impact Field-Based Interventions (HiFi) Lab, Hôpital St. Michael

Participation : Préinscription requise: https://intersectionnalite-syndemiq-acrvevenementconnexe.eventbrite.ca

 

Les communautés africaines, caribéennes et noires (ACN) sont de façon disproportionnée affectées par le VIH. Historiquement, les stratégies pour répondre aux besoins des communautés ACN ont, souvent, été élaborées dans le contexte de l’intersectionnalité; l’interconnexion des identités sociales, par exemple la race et le genre, dont l’expérience croise et chevauche les systèmes d’oppression, générant des désavantages en matière de connaissance, d’accès et d’utilisation des services de soins dans le domaine du VIH. Le terme « syndémique » a trait à l’interaction synergique de deux ou plusieurs maladies, résultant en un fardeau excessif de la maladie. Plus récemment, la syndémique est apparue comme un cadre pour fonder le travail lié au VIH chez les gais, bisexuels et autres hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes (GBHARSAH). Même si la syndémique a été surtout utilisée dans le contexte de la santé GBHARSAH, on ne sait pas vraiment dans quelle mesure le concept peut s’étendre aux communautés ACN. Considérer les défis auxquels font face les communautés ACN sous l’optique de la syndémie peut offrir un meilleur éclairage pour l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies efficaces permettant de prévenir la propagation du VIH et de promouvoir l’accès aux soins, au traitement et au soutien.

L’événement réunira des membres de la collectivité, des chercheurs et d’autres intervenants qui amorceront un dialogue sur les concepts de l’intersectionnalité et de la syndémique dans le contexte du VIH et des communautés ACN.

Objectifs d’apprentissage :

  1. aider les participants à comprendre les cadres de l’intersectionnalité et de la syndémique et les similitudes et différences entre les deux concepts.
  2. évaluer la possibilité d’application et les limites de ces cadres en ce qui a trait à la réponse au VIH dans les communautés ACN.
  3. explorer les possibilités d’un cadre hybride adapté aux besoins des communautés ACN.
  4. élaborer des stratégies possibles pour gérer les questions liées au VIH dans les communautés ACN.

 


Faire le lien entre les participants et les données – Événement « K-Tea » de la communauté CHIWOS

 

Date : Le jeudi 6 avril

Heure : De 9 h à 12 h

Salle : Bonaventure, niveau réception

Hôte : L’étude sur la santé sexuelle et reproductive des femmes vivant avec le VIH (FVVIH) au Canada, (CHIWOS) –Le groupe de travail national KTE de CHIWOS

Participation : Préinscription requise.

 

Inspiré par le travail de Jessica Whitbread et de la méthode « Tea Time » qu’elle a utilisée dans ses travaux de deuxième cycle, le Comité national KTE tient un événement « K Tea E ». À partir d’une approche fondée sur le partage des connaissances et créée par la collectivité, ainsi que d’une tradition aux profondes significations dans les collectivités autochtones partout au Canada, on a jugé que l’approche était tout à fait appropriée au partage des connaissances. L’événement sera une occasion :

  1. de participer et d’apprendre à partir des données de CHIWOS;
  2. de partager les connaissances particulières et d’explorer les nuances des conclusions pour éclairer l’analyse future des données;
  3. d’établir des réseaux et d’être présent avec les pairs de l’ensemble du Canada selon un mode significatif pour les femmes.

L’objet est de diffuser les conclusions d’une façon valable pour les membres de la collectivité, sous l’éclairage de la rétroaction directe des participants et des PAR demandant ce que nous apprenons de l’étude. En tenant une activité axée sur les femmes, nous pensons également que cela créera un lieu plus sûr pour les questions propres à des points sensibles chez les femmes, notamment sexualité, violence et traumatisme. Pour cet événement, CHIWOS témoignera également de son souci d’inclusivité et, même si l’événement est axé sur les femmes, nous soulignons l’inclusion des personnes allosexuelles, à l’identité sexuelle changeante et transexuelles.

Dans le cadre de l’événement Tea time, on aura recours à diverses stratégies distinctes pour communiquer les connaissances et on fournira aux femmes l’occasion d’établir des liens dans un environnement sûr.

Nous comptons recourir à des approches innovatrices et ludiques, par exemple un kiosque de photos humoristiques et des citations motivantes, pour veiller à ce que l’endroit demeure positif, soutenant et autonomisant.

 


Moccasin Trails : Aménager un espace de paroles de sagesse sur la santé, le bien-être et la résilience des diverses collectivités autochtones du Canada affectées par le VIH

 

Date: Le jeudi 6 avril

Heure : De 9 h à 12 h

Salle : Longueuil, étage des Congrès

Hôtes : Centre d’excellence en matière de VIH/sida de la Colombie-Britannique, Réseau canadien autochtone du sida, Red Road HIV/Réseau canadien d’essais cliniques, ACRV

Participation : Sur invitation seulement.

 

Grâce à une aide financière des Instituts de recherche en santé du Canada, nous avons pu offrir un soutien à des boursiers qui ont été invités à assister au congrès de l’ACRV afin de préciser les besoins des collectivités autochtones des diverses régions du Canada et de partager les pratiques exemplaires en matière de soins et de soutien concernant le VIH, façonnant ainsi les orientations et les cibles des recherches et programmes futurs. Il s’agit d’une séance préalable à la conférence, offrant un lieu de rencontre aux bénéficiaires des bourses d’études et aux membres de la collectivité, aux chercheurs et défenseurs qui font partie des collectivités autochtones du Canada dans le domaine du VIH ou travaillent de concert avec elles. Au cours de la séance, les participants se présenteront et fixeront les objectifs pour le congrès de l’ACRV.

 


Stratégies de refonte de l’image pour contrer la criminalisation des femmes vivant avec le VIH au Canada

 

Date: Le jeudi 6 avril

Heure : De 12 h à 15 h

Salle : Lasalle, étage des Congrès

Hôte : WATCH (Women, ART and The Criminalization of HIV)

Participation : Pour vous inscrire, veuillez visiter https://watchcahr2017.eventbrite.ca. Veuillez communiquer avec Allyson Ion (iona@mcmaster.ca) ou Rebecca Gormley (rgormley@cfenet.ubc.ca) pour toute question concernant l’événement.

 

L’événement a été organisé par des membres de l’étude menée par l’équipe Women, ART and The Criminalization of HIV (WATCH), notamment des femmes vivant avec le VIH, des chercheures universitaires et des avocates engagées dans la recherche et la défense, dans le domaine de la criminalisation de la non-divulgation du VIH.

L’événement se guide sur les objectifs suivants :

1.     Intégrer la recherche et la défense en tirant des liens entre l’étude WATCH et d’autres initiatives de politique et de défense au Canada touchant la criminalisation de la non-divulgation du VIH.

2.     Renforcer les relations en place et créer des perspectives de nouveaux partenariats entre les personnes vivant avec le VIH, les chercheurs et les organisateurs communautaires.

3.     Catalyser le dialogue et l’action pour s’opposer à la criminalisation trop générale de la non-divulgation du VIH.

 


N’oublier personne : Tirer parti de la force des collectivités autochtones pour un élargissement collectif de la réponse au VIH et au VHC au Canada

 

Date: Le jeudi 6 avril

Heure : De 11 h à 15 h

Salle : Mont-Royal, étage des Congrès

Hôtes : Société internationale sur le SIDA / Réseau canadien d’essais sur le VIH des IRSC et CanHepC (Réseau canadien sur l’hépatite C)

Participation : Préinscription requise. Pour vous inscrire, veuillez visiter https://www.eventbrite.com/e/cahr-ancillaryevent-tickets-32855313126 

 

Téléchargez l’affiche de l’événement connexe

 
La Société internationale sur le sida appuie les initiatives régionales de diffusion des connaissances sur des questions d’importance locale qui affectent des populations clés. En partenariat avec les IRSC, le Réseau canadien d’essais sur le VIH des IRSC, CanHepC et le Réseau canadien autochtone du sida, cet événement connexe réunira des délégués communautaires, des fournisseurs de services de première ligne, des représentants de l’Agence de santé publique du Canada et des décideurs politiques provinciaux et fédéraux qui travailleront de concert afin de renforcer la réponse du Canada aux épidémies de VIH-VHC dans les collectivités autochtones.

Les stigmates, la colonisation, les conflits de champs de compétence aboutissant à des diagnostics tardifs et un accès lacunaire aux soins, aux antiviraux et à la réduction des préjudices sont parmi les nombreux défis à relever. Toutefois, nombre d’initiatives de recherche et de soins fondées sur les forces et pilotées par les collectivités sont en cours et qui peuvent servir de modèles dans la réponse aux épidémies de VIH et de VHC. Les progrès récents dans les traitements du VHC pangénotypique, les permis de diagnostics rapides et les négociations en matière de tarification favorable des médicaments devraient permettre une expansion des traitements, de sorte que les soins deviendraient plus abordables et adaptés aux besoins des collectivités. Le paysage politique est également plus favorable et des consultations sont en cours concernant un plan stratégique national sur les ITSS répondant aux réalités des Autochtones.

Le but de cette rencontre interactive est de partager les données probantes, les connaissances et les approches fondées sur les points forts afin d’améliorer les services de prévention, de soins et de traitement du VIH et du VHC. Le but est de travailler collectivement ensemble dans le sens de solutions constructives et réalisables répondant efficacement aux problèmes du VIH et du VHC dans les collectivités autochtones : élargir les cercles des connaissances partagées et abattre les obstacles afin de veiller à ce que les collectivités autochtones ne soient pas laissées pour compte.

 


A-C-N, pas si facile! Les complexités pour avancer dans la science des programmes PrEP VIH avec les communautés africaines, caraïbéennes et noires au Canada

 

Date: Le jeudi 6 avril

Heure : De 13 h à 16 h

Salle : Pointe aux Trembles, étage des Congrès

Hôte : High Impact Field-Based Interventions (HiFi) Lab, Li Ka Shing Knowledge Institute, Hôpital St. Michael

Participation : Préinscription requise: https://www.eventbrite.ca/e/a-c-b-easy-as-1-2-3complexities-in-advancing-hiv-prep-program-science-with-african-caribbean-and-tickets-31972785462

 

Les communautés africaines, caraïbéennes et noires (ACN) canadiennes connaissent des disparités en matière d’incidence et de prévalence du VIH. La prophylaxie préexposition au VIH est une stratégie de prévention prometteuse pour réduire le fardeau des nouvelles infections dans les communautés ACN. Néanmoins, la préparation et la mise en œuvre à grande échelle de la PrEP exigera une attention aux nuances de la vie des ACN au Canada. Cet événement connexe comporte des exposés avec diaporamas et des discussions interactives visant à la fois à faire ressortir et à saisir les complexités qui se présenteront dans le processus d’établissement de modèles de prestation de la PrEP qui optimiseront l’adhésion dans les communautés ACN. On utilisera des exemples d’efforts actuels en matière de science des programmes de PrEP comme base de discussion. L’événement comprendra également des exposés sur des idées originales et les recherches actuellement en cours pour dégager des solutions afin d’augmenter et de maintenir la lancée dans la mise à l’échelle de la PrEP dans les systèmes sanitaires locaux, en partenariat avec les programmes communautaires. Cette séance convient particulièrement aux intervenants cliniques, chercheurs, intervenants communautaires et de la politique publique qui s’intéressent à maximiser l’effet de la PrEP pour réduire les disparités raciales en ce qui a trait aux infections à VIH. Un déjeuner léger sera servi de 12 h à 13 h, offrant des possibilités de rencontrer le titulaire de la chaire de recherche ACN du ROTV en matière de science des programmes sur le VIH et d’établir des liens-réseaux avec d’autres chercheurs de la chaire de recherche ACN du ROTV.

Présentateurs :

LaRon E. Nelson, Hôpital St. Michael (Sciences infirmières et santé publique), Toronto (ON)

OmiSoore Dryden, Université Thorneloe (Sciences sociales critiques), Sudbury (ON)

Ciann Wilson, Université Wilfrid Laurier (Psychologie), Waterloo (ON)

Joseph Nguemo, HiFi Interventions Lab (Pharmacologie), Toronto (ON)

Idil Abdillahi, Université Ryerson (Travail social), Toronto (ON)

Lawrence Mbuagbaw, Université McMaster (Épidémiologie), Hamilton (ON)

Gillian Strudwick, Université de Toronto (Sciences infirmières), Toronto (ON)

Jesleen Rana, Centre médical True North (Médecine), North York (ON)

 

 

 

 

 

.